Réseau d'information sur les municipalités — MRC de Rivière-du-Loup

Actualités

Michel Lagacé, un indigné à l’éthique élastique

30 avril 2022

Le Réseau d’information sur les municipalités tire à boulets rouges sur le préfet Michel Lagacé, qui s’est indigné de voir sa réputation compromise par des informations inexactes faisant état de sa rémunération comme président du parc éolien Viger-Denonville. M. Lagacé a menacé un média de poursuites judiciaires, vendredi, pour avoir relayé ces informations.

Le Réseau reproche notamment au préfet son éthique à géométrie variable. Par exemple, le préfet préférerait que les citoyens saisissent l’UPAC ou la Commission municipale en cas de préoccupations sur les agissements des élus.

Or, en 2014, M. Lagacé a affirmé : « J’en connais effectivement des élus qui ont accepté de faire des voyages de pêche » payés par les firmes de génie ou de construction faisant affaire avec les municipalités. Il a même indiqué avoir personnellement refusé un voyage de pêche offert par la firme BPR. Le Réseau se demande pourquoi M. Lagacé n’a alors rien fait pour témoigner des actes de corruption dont il était témoin.

En 2011, la municipalité de Saint-Cyprien a aussi bénéficié du programme de remboursement volontaire qui vise à faciliter la récupération de sommes payées injustement à la suite de fraudes liées à des contrats publics. Le Réseau se demande où était M. Lagacé lorsque sa municipalité était le dindon de la farce des firmes de génie-conseil et si ses pratiques en gestion contractuelle étaient optimales, spécialement si M. Lagacé avait déjà eu connaissance que ces mêmes firmes offraient des voyages de pêche à ses collègues.

De plus, le Réseau rappelle que M. Lagacé a été blâmé formellement en 2011 par le ministère des Affaires municipales pour avoir supprimé la période de questions à trois séances du conseil de la MRC. « Michel Lagacé est ce genre d’individu qui a l’habitude d’utiliser son pouvoir pour se rendre justice lui-même ou pour parvenir à ses fins », assène le porte-parole du Réseau Roger Plante, victime des tactiques détestables du préfet, qu’il accuse de jouer les vierges offensées.

Le Réseau rappelle aussi que la MRC a totalement ignoré la Loi sur l’aménagement et l’urbanisme, une de ses missions fondamentales, qui prévoyait que son schéma d’aménagement devait être révisé tous les 5 ans. Le schéma de la MRC a finalement été révisé en 2020 après plus de 33 ans de négligence totale.

Dans ce contexte, la sortie de Michel Lagacé n’a trompé personne. En réaction, un citoyen a commenté sur les réseaux sociaux : « Il a juste a être plus transparent et à répondre aux questions des municipalités et citoyens ».

Le Réseau rappelle que M. Lagacé s’impose auprès de la population alors qu’il n’a jamais gagné aucune élection, soit comme conseiller municipal, maire ou député, et refuse de faire élire le poste de préfet au suffrage universel, par aversion pour la démocratie.