Réseau d'information sur les municipalités — MRC de Rivière-du-Loup

Actualités

Conférence de presse: la SÉMER refuse de corriger son manque de transparence

19 mars 2019

Le Réseau d’information sur les municipalités réagit aux propos incohérents et cyniques du président de la SÉMER Michel Lagacé, tenus lors de la conférence de presse sur l’état de sa situation, la semaine des budgets des gouvernements du Québec et du Canada.

Michel Lagacé a tenté de discréditer le rapport sur la SÉMER produit par le Réseau avec des correctifs somme toute mineurs (par exemple, que Terix Envirogaz ait changé de nom depuis l’appel d’offres) et l’a accusé d’avoir manqué d’éthique pour ne pas vérifier les informations.

Des accusations cyniques et médiocres, selon le Réseau, alors que M. Lagacé refuse systématiquement de répondre aux questions du porte-parole du Réseau au sujet de la SÉMER au conseil de la MRC et que la SÉMER refuse obstinément de publier ses états financiers au Réseau malgré ses demandes répétées. En plus, à la conférence de presse, les questions envoyées par le Réseau n’ont pas obtenu de réponse, malgré l’appel aux questions des citoyens lancé par la vice-présidente de la SÉMER Sylvie Vignet en février.

L’élément le plus choquant est certainement le refus, réitéré par M. Lagacé à la conférence de presse d’aujourd’hui, de dévoiler les états financiers de la SÉMER sous prétexte de protéger ses intérêts commerciaux. Il a indiqué disposer d’un avis juridique lui donnant raison. Par ailleurs, M. Lagacé a indiqué que la SÉMER n’avait pas, en tant que partenariat public-privé, à diffuser ses états financiers, tout comme Innergex, le partenaire privé du projet éolien Viger-Denonville. Cependant, M. Lagacé oubliait qu’Innergex est une société cotée en bourse et doit diffuser ses états financiers, qui se trouvent sur son site Internet. Les actionnaires des sociétés privées comme Innergex sont donc davantage respectés que les contribuables des entités publiques formant la SÉMER.

Pour le Réseau, il est inacceptable que les médias soient dépendants de la bonne volonté des actionnaires pour connaître des renseignements cruciaux comme la structure de financement ou la dette de la SÉMER, possédée à 80 % par les partenaires publics, contrairement à Moulage sous pression AMT de Saint-Cyprien, une autre comparaison qui a couvert M. Lagacé de ridicule. C’est pourquoi il a hâte d’en découdre devant la Commission d’accès à l’information, en septembre prochain.

Le Réseau appelle aussi les médias à la plus grande rigueur, puisque le déficit cumulé de 5,2 M$ divulgué lors de la conférence de presse date déjà de 15 mois et pourrait donc s’élever à plus de 6,7 M$ en date d’aujourd’hui. Encore une fois, la SÉMER ne s’est pas démarquée par sa transparence puisque ce chiffre ne faisait même pas partie de la présentation financière de la conférence de presse mais a plutôt été dévoilé après une question des médias.

Finalement, rappelons que c’est grâce à la pression provoquée par le rapport du Réseau que les actionnaires de la SÉMER ont enfin accepté de tenir une conférence de presse pour expliquer les problèmes de production de l’usine, réclamée depuis des mois. « Le Réseau continuera de se battre pour la liberté de la presse et de l’information dans ce dossier », indique son porte-parole. « La SÉMER n’a pas répondu aux attentes des citoyens ».

Écouter la conférence de presse intégrale

Enregistrement audioLagacé ne veut pas répondre aux questions sur la SÉMER « comme préfet » [2m31s]
CIEL-FM, le 18 mars 2019

Mots-clés : SÉMER