Réseau d'information sur les municipalités — MRC de Rivière-du-Loup

Actualités

Patrimoine bâti : le potentiel de l'ancienne usine Calko

30 janvier 2011
Le bâtiment a été construit en 1887.

Le Réseau d'information sur les municipalités tient à rappeler à la MRC de Rivière-du-Loup et à la Ville de Rivière-du-Loup qu'il est du rôle des élus de protéger le patrimoine bâti qui représente une partie de l'histoire de l'industrie régionale.

Plusieurs bâtiments d'importance historique ont été détruits dans la MRC au fil des ans. Aujourd'hui, le Réseau est inquiet du sort réservé au bâtiment de briques rouges mesurant trois étages qui a vu passer en ses murs l'industrie Calko Canada. Cette dernière s'apprête à vendre le bâtiment au prix symbolique de un dollar à la Ville de Rivière-du-Loup. Joyau architectural, sa partie originale est plus que centenaire. D'autres industries l'ayant occupé ont produit lacets, textiles, meubles, contreplaqué, chaises de bois tourné et ont employé des milliers de travailleurs au fil du temps. D'une grande valeur architecturale et munie de son imposante structure intérieure de bois, il pourrait servir de salle d'exposition permanente, accueillir un théâtre d'été sur son premier plancher et être au cœur d'un quartier vivant et gardant une pensée pour l'histoire louperivoise.

Le Réseau est d'avis que cette construction pourrait être mise en valeur pour la plus grande fierté de la ville. Il s'agit d'un édifice centenaire qui doit être préservé. À noter que la partie originale du bâtiment principal repose sur une solide fondation en mortier et en pierre d'une largeur de 5 pieds et d'une profondeur de 6 pieds. La comparaison peut même être faite avec la célèbre Pulperie de Chicoutimi.

Par ailleurs, les annexes plus modernes du bâtiment devraient être démantelées afin d'en récupérer les matériaux, en toute logique avec la volonté de la Ville de Rivière-du-Loup d'être un leader en environnement.

Le porte-parole du Réseau, Roger Plante, va demander dans les plus brefs délais à rencontrer la responsable du patrimoine de la MRC de Rivière-du-Loup Mélanie Milot, le préfet Michel Lagacé et le maire de Rivière-du-Loup Michel Morin afin de faire valoir les options qui s'offrent à la Ville dans la mise en valeur du bâtiment situé au 5, rue Sainte-Anne.


Mots-clés : Rivière-du-Loup