Réseau d'information sur les municipalités — MRC de Rivière-du-Loup

Actualités

Côte St-Pierre: les citoyens signent massivement le registre et exigent le respect

13 mars 2017

Les citoyens de Rivière-du-Loup ont posé un acte historique en se mobilisant pour une signature de registre et en réussissant à imposer un référendum sur le projet de réfection de la côte St-Pierre.

Le Réseau d’information sur les municipalités avait fortement encouragé les citoyens à se prononcer en masse pour envoyer un message clair à la Ville de Rivière-du-Loup : procéder à une signature de registre en catimini et alors qu’aucun détail du projet n’a été dévoilé équivaut à un manque de respect.

Il est rare que des signatures de registre atteignent le minimum requis par la loi au Québec. Le Réseau estime que cela envoie un message puissant à l’Assemblée nationale qui débat actuellement d’un projet de loi qui prévoit d’abolir cette forme de consultation. Les maires s’en réjouissent mais n’auront désormais plus le loisir de prétendre qu’il s’agit d’une mesure inutile et dépassée. Le Réseau demande aux députés de renoncer à l’abolition des signatures de registre et demandera à rencontrer Jean D’Amour prochainement.

Pour le Réseau, il ne s’agit pas d’une opposition au projet lui-même mais d’un sévère avertissement à l’attitude de la Ville, qui a prévu de retirer aux citoyens le droit de commenter les affaires publiques lors des séances de conseil, et dont le manque total de transparence pour ce projet de réfection de 7,8 millions de dollars a choqué. Les conséquences de ce registre peuvent paraître lourdes pour le projet de la Ville, mais cet électrochoc a administré une bonne leçon de transparence aux élus qui devraient à l’avenir améliorer leur communication d’informations d’intérêt public.

« Cette mobilisation exceptionnelle montre que les citoyens veulent s’exprimer librement, être informés et consultés et non avoir droit à une pièce de théâtre », affirme le porte-parole du Réseau Roger Plante. Le Réseau félicite les citoyens de s’être pris en main et d’avoir montré qu’ils sont bien plus à l’écoute que les élus croient, et qu’ils resteront désormais vigilants.

« La Ville espérait comme d’habitude décider en séance préparatoire, faire avaler en séance publique et faire expédier en signature de registre. Cette ère s’est terminée aujourd’hui », affirme M. Plante.


Mots-clés : Rivière-du-Loup