Réseau d'information sur les municipalités — MRC de Rivière-du-Loup

Actualités

Deux ans d'inaction dans le dossier du moulin du Petit-Sault de L'Isle-Verte

31 mars 2016
Le vieux moulin du Petit-Sault

Le Réseau d'information sur les municipalités demande des comptes aux élus de L'Isle-Verte et de la MRC ainsi qu'au député Jean D'Amour dans le dossier du moulin du Petit-Sault.

Le Réseau déplore le manque total d'initiative des élus pour protéger un des quelques bâtiments du patrimoine classé de la MRC. Il estime que si le conseil de L'Isle-Verte avait mis autant d'énergie à protéger ce bâtiment unique de la ruine qu'il en met à faire disparaître le bar L'Émotion, il disposerait d'un attrait touristique majeur à exploiter en bordure de la route 132. Cette semaine, la mairesse de L'Isle-Verte Ursule Thériault s'inquiétait d'ailleurs des retombées touristiques pour sa municipalité de l'entretien de la route 132. Pour le Réseau, c'est non seulement un mépris de la culture mais aussi un manque de vision économique que de laisser le moulin se détruire sans lever le petit doigt.

En 2013, le Réseau avait mis en lumière la détérioration qui mettait en danger le « vieux moulin Lagacé » dont la toiture venait de s'effondrer dans l'indifférence générale des élus. Selon le Répertoire du patrimoine culturel du Québec, tenu par le ministère de la Culture et des Communications, le moulin du Petit-Sault, situé sur un site enchanteur, « est le plus ancien moulin à farine qui subsiste dans le Bas-Saint-Laurent. Il conserve son volume initial, ses fondations et ses murs de pierre. Le moulin du Petit-Sault est construit à l'emplacement d'un moulin plus ancien, érigé au milieu du XVIIIe siècle. »

Le préfet Michel Lagacé, interrogé par le Réseau, avait rejeté toute initiative pour sauver ce joyau de la destruction. Quant au député D'Amour et aux élus locaux, ils se sont comportés comme si ce dossier était mineur voire inexistant, alors que le moulin construit en 1823 est l'un des neuf bâtiments patrimoniaux classés de la MRC, aux côtés du manoir Fraser et des plus belles églises de la région.

L'Isle-Verte a la chance d'avoir sur son territoire le plus riche patrimoine bâti de la MRC qui constitue un véritable circuit touristique. La vieille Cour de Circuit, l'église et la maison Louis-Bertrand sont aussi classées. De plus, la filature et le phare de l'île Verte pourraient intégrer ce circuit exceptionnel. Mais le temps presse avant que le moulin du Petit-Sault ne devienne irrémédiablement perdu. Le Réseau croit au potentiel économique et culturel du site. Si les élus ne s'étaient pas traîné les pieds depuis qu'il les a alertés en 2013, le moulin ferait déjà le plaisir des amateurs de passage et venus de partout au Québec pour le visiter, selon lui.

Avec des efforts, L'Isle-Verte n'a rien à envier à Saint-Jean-Port-Joli, voire Kamouraska qui ont remarquablement survécu au passage de l'autoroute 20. Ses élus pourraient la rendre incontournable pour le tourisme en se donnant les moyens et en utilisant la réglementation municipale judicieusement.

Ressources