Réseau d'information sur les municipalités — MRC de Rivière-du-Loup

Actualités

Porcherie à Saint-François-Xavier-de-Viger: un citoyen dénonce l'amateurisme de la municipalité

15 décembre 2015

Un futur père de famille de Saint-François-Xavier-de-Vige, Sébastien Dubé, a dénoncé, mardi, l'amateurisme de la municipalité dans un projet de porcherie à quelques pas de chez lui.

L'homme a découvert l'existence du projet en sortant de sa résidence alors que les travaux venaient de commencer. Le promoteur avait alors débuté la construction du chemin menant au chantier, qui a impliqué 1900 voyages de sable, selon le maire Yvon Caron.

Le 7 décembre, M. Dubé a donc questionné le conseil municipal lors de la séance ordinaire. Le maire Yvon Caron a alors affirmé à sa grande stupéfaction que la municipalité avait appris l'existence du projet de plusieurs centaines de porcs en même temps que lui. Le Réseau juge cette affirmation peu crédible. D'ailleurs, M. Dubé a affirmé que la MRC, où siège M. Caron, avait déjà discuté de la question.

Par ailleurs, le conseil municipal a demandé au préfet de la MRC Michel Lagacé de présider une réunion portant sur les mesures d'atténuation, pour la simple raison que le maire Caron se trouve en conflit d'intérêt puisque son beau-frère et d'autres membres de sa famille sont également touchés par le projet comme résidents. Déjà affectées occasionnellement par les odeurs d'une porcherie située à un kilomètre de distance, les résidences voisines pourraient en effet subir une perte de valeur avec cette nouvelle porcherie située à 1200 pieds.

M. Dubé a dénoncé le manque total de transparence alors que dans le cas de tels projets, des consultations sont généralement menées longtemps d'avance. Par ailleurs, il s'est montré insatisfait que le conseil n'a pu nommer, à sa demande, que deux des cinq mesures d'atténuation possibles. Cela démontre, selon lui, un manque de recherches sérieuses de la municipalité en vue de protéger les citoyens.

Le porte-parole du Réseau Roger Plante, qui a le premier alerté les médias sur le projet après avoir été appelé par des citoyens inquiets, a affirmé qu'il est anormal que personne n'ait été renseigné avant le début des travaux. « La MRC, la municipalité et le promoteur ont un rôle à jouer avant et pendant le projet pour informer la population et s'assurer que le projet respecte les normes et le voisinage », rappelle-t-il. Après un manquement aussi flagrant, le Réseau ne peut faire confiance à la municipalité ni à la MRC pour cela et il a donc saisi le ministère des Affaires municipales et celui de l'Environnement pour qu'ils soient au courant du projet et le suivant avec davantage d'intérêt que les élus municipaux dépassés par les événements.

Ressources