Réseau d'information sur les municipalités — MRC de Rivière-du-Loup

Actualités

Saint-Modeste a refusé de débuter la collecte de ses matières compostables en 2014

21 mai 2014

Le Réseau d'information sur les municipalités a appris que la municipalité de Saint-Modeste a refusé en mars dernier de débuter en 2014 la collecte des matières résiduelles pour une firme louperivoise, invoquant que cela nuirait à la SÉMER.

Les citoyens ayant déjà payé leur bac brun avec leur compte de taxes, la firme offrait d'accueillir sans frais le contenu de ceux-ci, sans engagement ferme de la municipalité pour le futur, afin d'en faire du compost. L'offre a été transmise lors d'une séance du conseil municipal et a été rejetée sur-le-champ par le maire Louis-Marie Bastille au prétexte que cela porterait ombrage à la SÉMER, le coûteux projet de biométhanisation de la MRC de Rivière-du-Loup.

En effet, cela aurait démontré de manière éclatante qu'il était possible de détourner à moindre coût les matières résiduelles du site d'enfouissement. Ainsi les déchets compostables des citoyens de Saint-Modeste continuent-ils d'être enfouis au dépotoir, en attendant que l'usine de 27 millions de dollars soit prête dans un an.

La ville de Rivière-du-Loup et les autres municipalités des MRC environnantes pourraient-elles immédiatement bénéficier de ce service offert par une firme locale à la recherche de matières compostables, en attendant la SÉMER ? « Les élus doivent nous montrer qu'ils font le maximum pour l'environnement, pas pour les apparences et pour justifier un investissement », assène Roger Plante, porte-parole du Réseau.


Mots-clés : SÉMER Saint-Modeste