Réseau d'information sur les municipalités — MRC de Rivière-du-Loup

Actualités

Recherchés: élus transparents, de bonne foi et servant l'intérêt public

1er octobre 2013

À la veille de la fin de la période de mises en candidature pour les élections municipales du 3 novembre 2013, le Réseau d'information sur les municipalités désire encourager les citoyens adhérant à des valeurs de transparence et à un sens du service public à se présenter ou à soutenir de tels candidats.

Le Réseau a publié en août sur Internet une liste de recommandations de vote concernant les candidats sortants. À son avis, un nombre substantiel d'élus ne répondant pas aux attentes minimales de transparence doivent être remerciés par leurs électeurs, en raison notamment d'entraves à la liberté de presse et d'information.

« Dans un monde idéal, ces individus ne devraient pas se représenter, mais la population doit souvent se mobiliser pour expulser ces cyniques », commente le porte-parole du Réseau Roger Plante.

Les nouveaux élus devront, demande le Réseau, répondre à des critères de bonne foi, de désir de transparence envers la population et de poursuite de l'intérêt général.

En conformité avec ces principes, les futurs conseils municipaux devront supprimer plusieurs mesures nuisibles à la bonne marche de la démocratie comme les règlements restreignant l'enregistrement des séances ainsi que les réunions préparatoires où tout se joue derrière des portes closes. « Ces réunions tuent le débat public et on ne réussit pas à connaître les positions de chaque élu sur des questions importantes », mentionne M. Plante. Les périodes de questions de plus en plus contrôlées renforcent ce constat de séances municipales insipides et organisées d'avance. « L'intérêt des citoyens d'y assister est anéanti, ils ne voient plus la couleur de leurs élus et la vie démocratique municipale semble aujourd'hui disparue. »

Les citoyens doivent réaliser que leur engagement et leur intérêt soutenu, voire inquisiteur, est l'antidote de cet affaiblissement démocratique. « Vous n'aimez pas le travail de votre conseil? Prenez sa place », exhorte le Réseau. Les candidats sans opposition seront déclarés élus le 4 octobre jusqu'en novembre 2017.