Réseau d'information sur les municipalités — MRC de Rivière-du-Loup

Actualités

Le Réseau propose aux élus des réformes démocratiques municipales

14 mai 2013

Le Réseau d’information sur les municipalités lance une offensive de promotion de ses revendications auprès des élus québécois.

Selon le porte-parole du Réseau, Roger Plante, le contexte politique est favorable à des réformes. Autant le ministre des Affaires municipales Sylvain Gaudreault que le ministre de la réforme des institutions démocratiques Bernard Drainville se sont montrés ouverts à fortifier la démocratie municipale, a-t-il observé.

En réaction au démantèlement du système de corruption de Laval, jeudi, le président de l’Union des municipalités du Québec Éric Forest a déclaré que « la réglementation abusive n'est pas la solution aux problèmes ». Le mois dernier, la Fédération québécoise des municipalités (FQM) lançait un appel à la mobilisation aux municipalités québécoises pour pousser le gouvernement du Québec à adopter rapidement la loi-cadre sur la décentralisation, promise aux dernières élections, qui ouvrira les vannes d’une délégation de compétences des ministères vers les municipalités.

Alors que les municipalités tentent ainsi de s’affranchir du gouvernement québécois, de nombreux intervenants ont dénoncé leur manque de transparence généralisé et le laxisme des contrôles déjà existants. Dernièrement, la clinique juridique Juripop a créé un fonds de poursuite contre les municipalités et s’est retrouvée inondée de demandes par les citoyens. Son président a expliqué que « le ministère des Affaires municipales leur dit souvent : vous avez sûrement raison, mais poursuivez vous-mêmes »… De la même façon, à l’Assemblée nationale, la Fédération professionnelle des journalistes du Québec a dressé un bilan très sombre de la démocratie municipale : journalistes trop entreprenants menacés de poursuites ou de rétorsion économique, accès refusé à des documents, etc. La recherchiste en chef de l’émission Enquête Monique Dumont a également décrit la Commission d’accès à l’information comme «d’une complaisance absolument incroyable» à l’endroit des organismes publics : «un exercice d'accès à l'information devient un chemin de Damas». Une vérité particulièrement en région, où il n’y a pas de partis politiques municipaux, pas de journalisme d’enquête, pas de couverture médiatique convenable et rarement de masse critique de citoyens outillés et intéressés à alimenter un débat démocratique nécessaire au bon fonctionnement des institutions.

Le Réseau d’information sur les municipalités croit fermement qu’une vérification systématique et décentralisée des actes municipaux viendra combler les lacunes d’un système de plaintes mollement opéré par un ministère des Affaires municipales débordé et sans initiative.

Par ailleurs, l’affermissement des règlements va de pair avec le renforcement de la société civile et de la participation citoyenne.

Recommandations :

Pour redonner confiance aux citoyens dans la démocratie municipale, un coup de barre s’impose. Les mesures proposées devraient être mises en œuvre le plus rapidement possible au cours du présent mandat du gouvernement.

J'appuie le Réseau

Envoyez un message d'appui au Réseau. Nous pourrions envoyer ces messages à des députés concernés par ces questions.

Veuillez patienter...